Je suis très heureuse de vous retrouver après de si longs mois d’absence. Pour ce retour en force, je vous réserve des invités d’exception qui vont assurément bousculer vos connaissances sur la philanthropie d’aujourd’hui et nourrir votre inspiration.
On commence avec Stanislas Billot de Lochner, co-fondateur d’Obole, la startup au service du bien commun.
Stanislas est un serial entrepreneur chrétien qui s’est fixé comme objectif cette année de collecter 25 millions d’euros au profit d’associations locales, avec le secret espoir d’atteindre les 30 000 000 d’euros. Depuis le 1er janvier, les équipes d’Obole ont déjà collecté 10 000 000 d’euros. À la même période, il y a un an, le montant collecté était de 3,5M d’euros. 
Cette puissance de frappe, Stanislas et ses associés la doivent à une plateforme de marque autour du bien commun et un essaimage à grande échelle.
Ensemble, nous avons parlé de :
✨ Label ChurchTech, pensée sociale chrétienne et défis d’être un entrepreneur chrétien dans le monde d’aujourd’hui
✨ Digitalisation des collectes au sein de l’Église, le point de départ de l’aventure Obole
Définition du bien commun et de son incarnation à travers une déclinaison de projets:
✨Positionnement d’Obole en tant que startup studio
Bref, Stanislas, c’est une machine de guerre ! Venez découvrir son arsenal 😉

Bonne écoute !

☝️ Si cet épisode vous a plu, n’oubliez pas de laisser un avis 5 ⭐ sur Apple podcasts, c’est la meilleure façon de faire connaître le podcast ! Merci 🙏

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Pour souligner le déconfinement effectif ou imminent, j’ai eu envie d’imaginer une fiction pour penser le monde d’après avec un angle philanthropique. Comme dans toute fiction, il y a des raccourcis et simplifications par rapport à la complexité réelle de la vie. Mais simplifier ne veut pas dire minimiser le potentiel de certaines pistes 😉

Toujours est-il que fiction ou pas, l’essentiel sera de redistribuer les rôles pour que les citoyens que nous sommes ne soient pas relégués au statut de figurants dans la nouvelle histoire qui est en train de s’écrire. Espérons qu’elle ne sera pas du réchauffé car il nous reste à peine une décennie pour atteindre les objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies afin d’assurer la paix et la prospérité pour les peuples et la planète. La société civile semble prête pour le changement. La société politicienne l’est-elle ?

Références qui ont nourri l’épisode :

– Initiatives de concertation citoyenne :

– L’excellente série “Table de travail” par Nouveau Projet:

 -L’appât du don par Jacques Godbout: http://agora.qc.ca/documents/don–lappat_du_don_par_jacques_t_godbout

– Site officiel de l’entreprise altruiste conceptualisée par Isaac Getz et Laurent Marbacher : https://lentreprisealtruiste.com/

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Le coronavirus a engendré un ruissèlement de dons. Don de repas, mise à disposition de chambres d’hôtel pour les soignants, distribution de masques, réorientation des chaines de transformation pour produire du gel hydroalcoolique, promesses de don d’argent en apparence pharaoniques, on ne compte plus les gestes de solidarité des entreprises et grandes fortunes qui remplissent nos fils d’actualité.

Un journal suisse s’est interrogé sur la sincérité de ces engagements qui semblent pétris de communication, et a lâché un nouveau mot : le “coronawashing”. Gros mot ou pas, il soulève des questions bien plus vastes. C’est ce que nous allons tenter de décrypter dans ce troisième épisode d’À travers mon FILtre spécial Covid-19.

Références citées dans l’épisode :

– Article du journal Le Temps qui le premier a lancé le débat autour du “coronawashing” : http://- https://www.letemps.ch/economie/doiton-craindre-un-coronawashing

– Intervention de Brigitte Alepin à Radio-Canada sur l’implication des milliardaires dans la lutte contre la pandémie: https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8245736/covid-19-et-milliardaires

– Tribune de Brigitte Alepin dans L’Obs: https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200407.OBS27171/tribune-pour-un-impot-de-guerre-contre-le-covid-19.html

– Annonce du don d’un milliard de dollars de Jack Dorsey pour lutter contre l’épidémie: https://www.lapresse.ca/affaires/techno/202004/07/01-5268438-le-fondateur-de-twitter-donne-1-milliard-de-dollars-pour-lutter-contre-la-covid-19.php

– Article reprenant la déclaration du journaliste Fabio Fazio sur les évadés fiscaux (en anglais): https://www.taxwatchuk.org/coronavirus_pope_tax_evasion/

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Depuis le début de la crise du coronavirus, tous les experts des sciences sociales s’accordent à dire qu’il y aura un avant et un après COVID-19. Qu’en est-il sur le plan de la solidarité qui s’organise de tous côtés pour venir en aide aux plus démunis ? Saura-t-elle s’inscrire dans le temps long pour changer véritablement nos sociétés ?

Références citées dans l’épisode :

– Boris Cyrulnik: Après chaque catastrophe il y a un changement de culture : https://m.youtube.com/watch?v=9t8THBMluws

– Le caremongering raconté par l’une des fondatrices du mouvement (en anglais): https://torontolife.com/city/one-restaurant-offered-free-food-to-seniors-and-low-income-people-inside-caremongering-the-toronto-facebook-group-for-good-deeds/

– Le projet Buy Nothing : https://www.wedemain.fr/Sur-Facebook-le-projet-Buy-Nothing-encourage-le-don-entre-voisins_a4239.html?fbclid=IwAR3pPEDZKx6cPVSAEzY665dc8x5tjDNBrQm5PH_wlH-_ZZyRsNa_7r5KTek

– Déclarations de la chercheuse Yvonne Su dans le Washington Post (en anglais): https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/03/24/canada-an-inspiring-movement-emerges-response-coronavirus/

– “Le moment du soin est-il venu pour nos sociétés ?” avec Cynthia Fleury: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-actu/cynthia-fleury

Le COVID-19, c’est la malédiction de 2020. La pandémie qui a démis le monde tel qu’on le connaît de ses fonctions. Le cygne noir, selon la théorie consacrée de Nassim Taleb, qui va nous en faire voir de toutes les couleurs pendant des mois.

Mais qu’en est-il des répercussions du coronavirus sur le secteur de l’engagement ? Comment la philanthropie peut-elle tirer son épingle du jeu ?

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

L’épidémie de COVID-19 a ébranlé nos vies et l’économie mondiale de manière radicale et sans doute irréversible. Mais qu’en est-il des répercussions du coronavirus sur le secteur de l’engagement ? Comment la philanthropie peut-elle tirer son épingle du jeu ?

Références citées dans l’épisode :

– Tribune d’Antoine Vacarro, président de Force For Good by Faircom : https://defishumanitaires.com/2020/03/18/coronavirus-crise-economique-et-philanthropie-le-dernier-cygne-noir/ 

-Article de Boucar Diouf rappelant les raisons écologiques de la pandémie du coronavirus : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202002/14/01-5261031-covid-19-et-libido-anxiete.php

– Article de Luc Audebrand et Matthias Pepin au sujet de l’entraide : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/575084/l-entraide-au-temps-de-la-covid-19?fbclid=IwAR0B91Nl12QX2Zzb1zul6vnfGYHQPG8cwRIFsASZHiR5hS7_xJIvsFnRfdQ

– Quelques plateformes qui ont rapidement été mises en place pour venir en aide au système de santé et aux associations en France:

-Note de conjoncture d’Éric Dutertre, président délégué de Hopening reprise dans Carenews : https://www.carenews.com/fr/news/le-fundraising-a-l-heure-du-coronavirus

-Montant total des promesses de dons enregistrées dans le monde pour lutter contre le COVOD-19: https://candid.org/explore-issues/coronavirus

-Article de Fred Fournier, fondateur et Directeur exécutif de MindMe, sur le fundraising à l’heure du coronavirus: https://www.linkedin.com/pulse/fundraising-coronavirus-world-fred-fournier/