À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

L’épidémie de COVID-19 a ébranlé nos vies et l’économie mondiale de manière radicale et sans doute irréversible. Mais qu’en est-il des répercussions du coronavirus sur le secteur de l’engagement ? Comment la philanthropie peut-elle tirer son épingle du jeu ?

Références citées dans l’épisode :

– Tribune d’Antoine Vacarro, président de Force For Good by Faircom : https://defishumanitaires.com/2020/03/18/coronavirus-crise-economique-et-philanthropie-le-dernier-cygne-noir/ 

-Article de Boucar Diouf rappelant les raisons écologiques de la pandémie du coronavirus : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202002/14/01-5261031-covid-19-et-libido-anxiete.php

– Article de Luc Audebrand et Matthias Pepin au sujet de l’entraide : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/575084/l-entraide-au-temps-de-la-covid-19?fbclid=IwAR0B91Nl12QX2Zzb1zul6vnfGYHQPG8cwRIFsASZHiR5hS7_xJIvsFnRfdQ

– Quelques plateformes qui ont rapidement été mises en place pour venir en aide au système de santé et aux associations en France:

-Note de conjoncture d’Éric Dutertre, président délégué de Hopening reprise dans Carenews : https://www.carenews.com/fr/news/le-fundraising-a-l-heure-du-coronavirus

-Montant total des promesses de dons enregistrées dans le monde pour lutter contre le COVOD-19: https://candid.org/explore-issues/coronavirus

-Article de Fred Fournier, fondateur et Directeur exécutif de MindMe, sur le fundraising à l’heure du coronavirus: https://www.linkedin.com/pulse/fundraising-coronavirus-world-fred-fournier/

En fin de semaine dernière, un article du Devoir intitulé « S’indigner plus vite que son ombre » a parfaitement bien résumé le malaise que j’ai ressenti face à la polémique suscitée dans la presse et sur les réseaux sociaux par la générosité des grandes fortunes françaises et internationales en faveur de la reconstruction de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.