SAISON 2 :  La philanthropie à l’ère de la 4ème révolution industrielle

Notre saison se poursuit avec la découverte du projet Give Nation faisant appel à la technologie de la blockchain. Imaginez une crypto-monnaie créée pour les enfants, à la fois support de littératie financière et de générosité. À quoi ressemblerait un monde où serait largement adoptée une telle devise ?

Pour en parler, j’ai le plaisir de recevoir son fondateur Arnaud Saint-Paul, un technophile dans l’âme qui s’est donné pour objectif de vie d’aider l’humanité à devenir plus positive en faisant de la philanthropie la valeur par défaut de la société. Comment ? En inculquant une culture altruiste dès le plus jeune âge. Et si apprendre à dépenser était intimement lié à la philanthropie ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Avec Arnaud nous avons parlé de :

  • Capitalisme conscient
  • La manière dont la technologie de la blockchain peut résoudre des problèmes de manière holistique et redéfinir l’ensemble des règles utilisées par une communauté
  • Projet de société visant à développer chez les enfants les connaissances et les compétences nécessaires pour prendre de bonnes décisions financières tout en cultivant leur générosité
  • Pronoïa
  • Du pays le plus philanthrope au monde
  • Arjun Bhati
  • La complémentarité des monnaies digitales et traditionnelles

Bonne écoute !

☝️ Si cet épisode vous a plu, n’oubliez pas de laisser un avis 5 ⭐ sur Apple podcasts, c’est la meilleure façon de faire connaître le podcast ! Merci 🙏

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose un épisode un peu spécial puisqu’il ne met pas à l’honneur un invité mais votre hôte, moi-même.

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir la Bourse Jean-Robert Nolet, décernée par la firme BNP Performance Philanthropique, et qui a pour but de soutenir la formation des professionnels en philanthropie.

En tant que lauréate, j’ai accepté de me prêter au jeu d’un questionnaire sur mon parcours, ma vision du secteur et des défis à venir pour les organismes à but non lucratif.

Cette interview a été menée par Christian Bolduc, le PDG de BNP Performance Philanthropique, et vous dévoilera un peu plus qui se cache derrière ce projet passion qu’est FILantropio.

Bonne écoute !

☝️ Si cet épisode vous a plu, n’oubliez pas de laisser un avis 5 ⭐ sur Apple podcasts, c’est la meilleure façon de faire connaître le podcast ! Merci 🙏

SAISON 2 :  La philanthropie à l’ère de la 4ème révolution industrielle

Inaugurons ce premier épisode de la saison 2 sur la philanthropie à l’ère de la 4ème révolution industrielle avec la technologie de la blockchain ou chaîne de blocs. Cette “technologie de la confiance” s’attire depuis peu les faveurs du secteur philanthropique, de plus en plus guidée par l’enjeu de la transparence.

Si nous ne sommes qu’au début des expérimentations à des fins non lucratives et encore loin d’une adoption massive, il me semblait intéressant de mettre en lumière le projet que vous allez découvrir aujourd’hui, et qui pourrait devenir une norme dans les prochaines années.

Mon invité, Njara Zafimehy, a fondé la WhatRocks Foundation à l’origine du concept WhatRocks, le premier label social reposant sur la blockchain, et dédié à la publicité digitale pour les marques qui s’engagent auprès des associations grâce à leurs dépenses publicitaires.

Avec Njara nous avons parlé de : publicité solidaire, tempérament de colibri, manque à donner, impact collectif, service publique du web, générosité désinhibée, internaute comme partenaire économique, responsabilité morale d’entreprise (RME), entreprise contributive, innovation incrémentale et de rupture, rôle de l’éthique.

Cet épisode a été enregistré en février 2020. Depuis, le coronavirus est passé par là et Njara compte bien capitaliser sur cette crise pour accélérer la normalisation de la publicité solidaire. Découvrez comment en vous abonnant à l’infolettre 🙂

Références citées dans l’épisode :

L’entreprise contributive, un objectif portée par Fabrice Bonnifet et Céline Puff Ardichvili à travers leur blog
La RSE traditionnelle doit faire place à la responsabilité morale des entreprises, interview de Fabrice Bonnifet pour Novethic

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Pour souligner le déconfinement effectif ou imminent, j’ai eu envie d’imaginer une fiction pour penser le monde d’après avec un angle philanthropique. Comme dans toute fiction, il y a des raccourcis et simplifications par rapport à la complexité réelle de la vie. Mais simplifier ne veut pas dire minimiser le potentiel de certaines pistes 😉

Toujours est-il que fiction ou pas, l’essentiel sera de redistribuer les rôles pour que les citoyens que nous sommes ne soient pas relégués au statut de figurants dans la nouvelle histoire qui est en train de s’écrire. Espérons qu’elle ne sera pas du réchauffé car il nous reste à peine une décennie pour atteindre les objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies afin d’assurer la paix et la prospérité pour les peuples et la planète. La société civile semble prête pour le changement. La société politicienne l’est-elle ?

Références qui ont nourri l’épisode :

– Initiatives de concertation citoyenne :

– L’excellente série “Table de travail” par Nouveau Projet:

 -L’appât du don par Jacques Godbout: http://agora.qc.ca/documents/don–lappat_du_don_par_jacques_t_godbout

– Site officiel de l’entreprise altruiste conceptualisée par Isaac Getz et Laurent Marbacher : https://lentreprisealtruiste.com/

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

La vague « Ça va bien aller » a déferlé dans nos vies de confinés, recouvrant nos fenêtres, nos façades et les murs de nos réseaux sociaux des couleurs de l’arc-en-ciel, pour nous aider à passer au travers de la crise du covid. Pur produit de la psychologie positive, ce mouvement est aujourd’hui repris à des fins de communication institutionnelle ou commerciales par les entreprises. La phrase, assortie de son emoji et de son hashtag, agit comme une sorte de remède unificateur à notre isolement. Les symboles sont importants en temps de crise mais ils ne doivent pas non plus affaiblir notre lucidité sur les difficultés à venir. Dans ce quatrième épisode d’À travers mon FILtre, je vous propose de dompter la vague pour ne pas dériver vers la désillusion du changement.

Références citées dans l’épisode :

– Article du Grenier aux nouvelles qui retrace les origines du mouvement : https://www.grenier.qc.ca/nouvelles/20618/le-mouvement-arc-en-ciel-le-cri-de-ralliement-des-social-media-moms

– Article de la Presse sur la naissance de la marque “Ça va bien aller” : http://- https://www.lapresse.ca/societe/202004/07/01-5268468-ca-va-bien-aller-marque-deposee.php

– Source de la déclaration de la psychologue Roxane Robitaille : https://www.lapresse.ca/societe/202004/10/01-5268885-cavabienaller-mais-pas-pour-tout-le-monde.php

– Série d’articles d’Olivier Sibony :

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Le coronavirus a engendré un ruissèlement de dons. Don de repas, mise à disposition de chambres d’hôtel pour les soignants, distribution de masques, réorientation des chaines de transformation pour produire du gel hydroalcoolique, promesses de don d’argent en apparence pharaoniques, on ne compte plus les gestes de solidarité des entreprises et grandes fortunes qui remplissent nos fils d’actualité.

Un journal suisse s’est interrogé sur la sincérité de ces engagements qui semblent pétris de communication, et a lâché un nouveau mot : le “coronawashing”. Gros mot ou pas, il soulève des questions bien plus vastes. C’est ce que nous allons tenter de décrypter dans ce troisième épisode d’À travers mon FILtre spécial Covid-19.

Références citées dans l’épisode :

– Article du journal Le Temps qui le premier a lancé le débat autour du “coronawashing” : http://- https://www.letemps.ch/economie/doiton-craindre-un-coronawashing

– Intervention de Brigitte Alepin à Radio-Canada sur l’implication des milliardaires dans la lutte contre la pandémie: https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8245736/covid-19-et-milliardaires

– Tribune de Brigitte Alepin dans L’Obs: https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200407.OBS27171/tribune-pour-un-impot-de-guerre-contre-le-covid-19.html

– Annonce du don d’un milliard de dollars de Jack Dorsey pour lutter contre l’épidémie: https://www.lapresse.ca/affaires/techno/202004/07/01-5268438-le-fondateur-de-twitter-donne-1-milliard-de-dollars-pour-lutter-contre-la-covid-19.php

– Article reprenant la déclaration du journaliste Fabio Fazio sur les évadés fiscaux (en anglais): https://www.taxwatchuk.org/coronavirus_pope_tax_evasion/

SAISON 1 :  Les nouveaux visages de la philanthropie au Québec

Cet épisode n’était pas prévu au programme mais il conclut à merveille notre saison consacrée aux nouveaux visages de la philanthropie au Québec. Cette première série d’entrevues cherchait à mettre en lumière des acteurs de changement peu ou pas connus et dont les réalisations s’inscrivent en relief dans le paysage philanthropique, par leur innovation ou leur façon de repenser les manières de servir l’intérêt général.

J’ai eu envie de tendre mon micro à Clara de Richoufftz, une jeune diplômée devenue entrepreneure sociale un peu par hasard. Elle a créé Faisenpour2, un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’encourager le doublement de portions de repas préparés à la maison au bénéfice de personnes sans-abris à Montréal, et d’en assurer la distribution. La boite à lunch, au-delà du don alimentaire, devient un vecteur de sensibilisation aux enjeux de l’itinérance mais aussi de lien social pour contrer l’exclusion ordinaire.

Elle nous confie avec beaucoup de maturité et d’humilité les affres de la résolution de problèmes sociaux et de la façon dont elle a réorienté son projet pour lui permettre de générer une valeur plus importante.

Avec Clara nous avons parlé de : crash test, regard que l’on porte sur l’itinérance, l’inclusion sociale des plus démunis, l’engagement des étudiants, démarche de sensibilisation dans les écoles primaires, création d’une communauté, l’écosystème du don alimentaire à Montréal, la mesure des résultats vs de l’impact, donner une vocation sociale à un geste quotidien, symbiose.

Nous avons aussi parlé de Pablo Servigne, souvenirs de maraude, James Hughes, des héros silencieux et de la manière dont son organisme répond à la crise du covid-19 à travers 5 questions bonus et une note vocale que vous pourrez découvrir en vous abonnant à l’infolettre 🙂

Références citées dans l’épisode :

– Article de Diane Bérard, Les fausses bonnes idées venues du coeur
– L’initiative du Carillon en France: https://lacloche.org/le-carillon-reseau-de-commercants-solidaires

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

Depuis le début de la crise du coronavirus, tous les experts des sciences sociales s’accordent à dire qu’il y aura un avant et un après COVID-19. Qu’en est-il sur le plan de la solidarité qui s’organise de tous côtés pour venir en aide aux plus démunis ? Saura-t-elle s’inscrire dans le temps long pour changer véritablement nos sociétés ?

Références citées dans l’épisode :

– Boris Cyrulnik: Après chaque catastrophe il y a un changement de culture : https://m.youtube.com/watch?v=9t8THBMluws

– Le caremongering raconté par l’une des fondatrices du mouvement (en anglais): https://torontolife.com/city/one-restaurant-offered-free-food-to-seniors-and-low-income-people-inside-caremongering-the-toronto-facebook-group-for-good-deeds/

– Le projet Buy Nothing : https://www.wedemain.fr/Sur-Facebook-le-projet-Buy-Nothing-encourage-le-don-entre-voisins_a4239.html?fbclid=IwAR3pPEDZKx6cPVSAEzY665dc8x5tjDNBrQm5PH_wlH-_ZZyRsNa_7r5KTek

– Déclarations de la chercheuse Yvonne Su dans le Washington Post (en anglais): https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/03/24/canada-an-inspiring-movement-emerges-response-coronavirus/

– “Le moment du soin est-il venu pour nos sociétés ?” avec Cynthia Fleury: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-actu/cynthia-fleury

Le COVID-19, c’est la malédiction de 2020. La pandémie qui a démis le monde tel qu’on le connaît de ses fonctions. Le cygne noir, selon la théorie consacrée de Nassim Taleb, qui va nous en faire voir de toutes les couleurs pendant des mois.

Mais qu’en est-il des répercussions du coronavirus sur le secteur de l’engagement ? Comment la philanthropie peut-elle tirer son épingle du jeu ?

À travers mon FILtre est un format qui propose de décortiquer l’actualité philanthropique en quelques minutes, à chaud ou à froid !

L’épidémie de COVID-19 a ébranlé nos vies et l’économie mondiale de manière radicale et sans doute irréversible. Mais qu’en est-il des répercussions du coronavirus sur le secteur de l’engagement ? Comment la philanthropie peut-elle tirer son épingle du jeu ?

Références citées dans l’épisode :

– Tribune d’Antoine Vacarro, président de Force For Good by Faircom : https://defishumanitaires.com/2020/03/18/coronavirus-crise-economique-et-philanthropie-le-dernier-cygne-noir/ 

-Article de Boucar Diouf rappelant les raisons écologiques de la pandémie du coronavirus : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202002/14/01-5261031-covid-19-et-libido-anxiete.php

– Article de Luc Audebrand et Matthias Pepin au sujet de l’entraide : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/575084/l-entraide-au-temps-de-la-covid-19?fbclid=IwAR0B91Nl12QX2Zzb1zul6vnfGYHQPG8cwRIFsASZHiR5hS7_xJIvsFnRfdQ

– Quelques plateformes qui ont rapidement été mises en place pour venir en aide au système de santé et aux associations en France:

-Note de conjoncture d’Éric Dutertre, président délégué de Hopening reprise dans Carenews : https://www.carenews.com/fr/news/le-fundraising-a-l-heure-du-coronavirus

-Montant total des promesses de dons enregistrées dans le monde pour lutter contre le COVOD-19: https://candid.org/explore-issues/coronavirus

-Article de Fred Fournier, fondateur et Directeur exécutif de MindMe, sur le fundraising à l’heure du coronavirus: https://www.linkedin.com/pulse/fundraising-coronavirus-world-fred-fournier/